Le Patrimoine Militaire

Le terri­toire des Portes du Luxem­bourg porte les cica­trices des deux guerres mondiales.

L'Ouvrage de la Ferté

Où pendant quatre jours en mai 1940, 107 hommes résis­tèrent de façon héroïque aux Alle­mands, avant de périr asphyxiés. Cet ouvrage forti­fié, le dernier à l’ex­tré­mité ouest de la ligne Magi­not, plonge à 25 mètres sous la terre. 

Un site de mémoire incon­tour­nable et une maison d’ac­cueil retraçant la courte bataille, montrant des photos d’époque, des uniformes et autres docu­ments et arte­facts. À visi­ter abso­lu­ment.

  • Ouvert tous les jours du 15 mars au 12 novembre. Départ des visites guidées à 10h (du mardi au samedi), à 14h et 16h tous les jours. Réser­va­tion conseillée.
  • Indi­vi­duel : 8 euros/adulte, 3 euros de 7 à 14 ans et gratuit moins de 6 ans. Tarifs spéciaux pour les groupes
  • Du 14 novembre au 14 mars : visites pour les groupes, sur réser­va­tion unique­ment.

Plus de rensei­gne­ments

Photo : Ouvrage de La Ferté
Photo : Ouvrage de La Ferté
Photo : Ligne Maginot - Site Villy La Ferté
Photo : Ligne Maginot - Site Villy La Ferté
Photo : Commémorations Villy la Ferté
Photo : Commémorations Villy la Ferté

La bataille de Stonne

Parfois évoqué comme le « Verdun de 1940 », la bataille de Stonne, qui a opposé Alle­mands et Français du 15 mai 1940 au 27 mai 1940, fut l’une des plus impor­tantes batailles de la campagne de l’Ouest. Ces affron­te­ments pour gagner le contrôle du village ont provoqué de lourdes pertes humaines. 

Le site se compose aujour­d’hui d’un monu­ment en granit rose gravé des noms de toutes les unités ayant combattu dans la région, d’un char B1 bis, d’une table d’orien­ta­tion défi­nis­sant les diffé­rentes lignes de résis­tance et d’un mur repré­sen­tant des ruines sur lequel sont scel­lées deux plaques de marbre noir rela­tant le dérou­le­ment de la bataille et la carte du circuit histo­rique

La Commu­nauté de communes a entre­pris la construc­tion d’une maison d’ac­cueil consa­crée à cette bataille. Cette struc­ture permet­tra aussi d’étof­fer l’offre touris­tique du terri­toire. L’éla­bo­ra­tion de la muséo­gra­phie est encours en étroite colla­bo­ra­tion avec l’as­so­cia­tion patrio­tique de Stonne. L’ou­ver­ture du bâti­ment est prévue pour mi-mai 2023.

En atten­dant, retrou­vez sur place une expo­si­tion exté­rieure qui vous donnera les clés pour mieux comprendre la bataille de Stonne.

Photo : Char B1 Mémorial et Circuit de la Bataille de Stonne
Photo : Char B1 Mémorial et Circuit de la Bataille de Stonne
Photo : Maison d’Ac­cueil Bataille de Stonne
Photo : Maison d’Ac­cueil Bataille de Stonne

Le maquis du Banel

Situé à la fron­tière, entre Cari­gnan et Floren­ville, il asso­cia les Belges et les Français dans la lutte contre l’oc­cu­pa­tion alle­mande. Les Résis­tants appar­te­nant au Banel appor­tèrent leur aide aux Alliés grâce à leurs rensei­gne­ments et à des sabo­tages. 

Le 18 juin 1944, à la suite d’une dénon­cia­tion, le maquis est encer­clé par les troupes alle­mandes. Treize des quatorze maqui­sards du Banel sont alors tués ou faits prison­niers. Un mémo­rial a été érigé en leur honneur sur la commune de Matton-et-Clémency.

Photo : Mémorial du Maquis de Banel
Photo : Mémorial du Maquis de Banel
Photo : Cérémonie Mémorial du Maquis de Banel
Photo : Cérémonie Mémorial du Maquis de Banel

Margny, Village Martyr

Le mardi 25 août 1914, pour terro­ri­ser la popu­la­tion et décou­ra­ger d’éven­tuels francs-tireurs, les Alle­mands prennent Margny pour cible. Des hommes, des femmes, des vieillards, des malades et même des enfants sont arrê­tés. 42 d’entre eux sont fusillés et 60 maisons sont incen­diées. Un monu­ment est érigé dans le village recons­truit, en mémoire de cette tragé­die.

Photo : Monument aux Morts de Margny
Photo : Monument aux Morts de Margny