L’ouvrage de la ferté

Où pendant quatre jours, 107 hommes résis­tèrent de façon héroïque face aux Alle­mands, en mai 1940, avant de périr asphyxiés. Cet ouvrage forti­fié, le dernier à l’extré­mité ouest de la ligne Magi­not, plonge à 25 mètres sous la terre. Un site de mémoire incon­tour­nable. À visi­ter abso­lu­ment.


La bataille de Stonne

Le « Pain de sucre » de Stonne, avec ses 300 mètres d’alti­tude, est un point stra­té­gique que les forces françaises et alle­mandes se dispu­tèrent âpre­ment en mai 1940. Pendant une douzaine de jours, la résis­tance achar­née des Français y bloqua les Alle­mands qui y subirent des pertes consi­dé­rables. Un circuit de mémoire réalisé par l’asso­cia­tion « Ardennes 40 – à ceux qui ont résisté » rend hommage aux combat­tants.

Margny, village martyr

Le mardi 25 août 1914, pour terro­ri­ser la popu­la­tion et décou­ra­ger d’éven­tuels francs-tireurs, les Alle­mands prennent Margny pour cible. Des hommes, des femmes, des vieillards, des malades et même des enfants sont arrê­tés. 42 d’entre eux sont fusillés et 60 maisons sont incen­diées. Un monu­ment est érigé dans le village recons­truit, en mémoire de cette tragé­die.

Le maquis du Banel

Situé à la fron­tière, entre Cari­gnan et Floren­ville, il asso­cia les Belges et les Français dans la lutte contre l’occu­pa­tion alle­mande. Les Résis­tants appar­te­nant au Banel appor­tèrent leur aide aux Alliés grâce à leurs rensei­gne­ments et à des sabo­tages.

Le 18 juin 1944, à la suite d’une dénon­cia­tion, le maquis est encer­clé par les troupes alle­mandes. Treize des quatorze maqui­sards du Banel sont alors tués ou faits prison­niers. Un mémo­rial a été érigé en leur honneur sur la commune de Matton-et-Clémency.

Contact

Pour toutes infor­ma­tions :

Bureau du Tourisme

Tél. : 03 24 27 90 98

Mail : touris­me@­por­tes­du­luxem­bourg.fr